• Audrey

Et si j'étais née garçon



« Et si j'étais né en 17 à Leidenstadt

Sur les ruines d'un champ de bataille

Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens

Si j'avais été allemand? »





Ainsi

Commence cette chanson de Goldman



Ainsi

Je me pose la même question sur un autre sujet



Et si j’étais née garçon

Éprouvé du désir pour les femmes

Sollicité ou mené des jeux

Aurais-je été attoucheuse ? Violeuse ? Incestueuse ?


Aurais-je pu dire en toute authenticité que par mégarde, par manque de conscience,

par erreur, par envie, par intensité :

j’ai touché, j’ai caressé, j’ai insisté… avec l’autre…

Que je crois réveillé et qui feint d’être assoupi ?


Aurais-je été sincèrement écoutée ?



Ainsi

Pris par le désir des corps

Ma séduction aurait-elle amorcé le sens de la traque, de la prédation

Roder pour te faire chavirer

Attendant mon heure dans mon bois

Aurais- je renoncé à ton « Non »?



Ainsi

Si j’étais née garçon puis homme

N’aurais-je pas eu besoin de mettre la main sur le feu,

Sur ta cuisse, sur ton sein, sur ma queue

Sans consentement aucun

Pour que je commence à réaliser que ça brûle ?


Pas vu le mâle !

En moi caché, tapi de générations en générations

Aurais-je soumis par répétition ?

Ainsi

J’ai de la chance de ne pas n’être garçon ?

Oui, car j’ai tenu des paroles et des gestes déplacés

Déplacés ? Terme léger quand on n'est pas l’agressé !

Non plutôt "forcé", non attendu le « Oui », ou entendu mais pas écouté, caressé,

quand même, quelqu’un qui n’en avait pas envie.

MAIS, avec de la douceur !

Certes ! et en fait qu’importe la manière ? Le viol doux ?

« Soft Rape », nouveau concept, vous connaissez ?

Ainsi

Puis-je justifier mes actes ?

Lesquelles je glane et me rends compte de leur portée au fur et à mesure des années.

Suis-je pour autant coupable ?

Ai-je le droit de continuer à me regarder, à accompagner, sans me jeter la pierre?


Remis en place dans son contexte, dans mon histoire,

Comment en tant qu’enfant aurais-je pu réaliser?

Quel adulte était suffisamment pilier pour m’expliquer et m’écouter?

Vais-je me juger? Est-ce excessif, utile, constructif ?

Ainsi

Est-ce mon identité de femme, de fille, mon genre qui m’absout de mes pêchés ?

Repérer.

Responsable.

Réparer.

« Et qu'on nous épargne à toi et moi si possible très longtemps

D'avoir à choisir un camp. »

Audrey Georges

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout